la sainte touche livre
la sainte touche livre
la sainte touche livre
la sainte touche livre
la sainte touche livre

ARTE / 28 MN “Épicier devenu écrivain, la littérature lui a sauvé la vie” LA SAINTE TOUCHE DE DJAMEL CHERIGUI

 

la grande librairie Djamel Cherigui

Épicier-lecteur devenu écrivain, Djamel Cherigui sort son premier livre “La Sainte Touche” aux éditions JC Lattès. 

A LIRE sur le site de “LA VOIX DU NORD” :👉

https://www.lavoixdunord.fr/937318/article/2021-02-15/roubaix-la-belle-histoire-de-djamel-cherigui-l-epicier-devenu-ecrivain

Roubaix : la belle histoire de Djamel Cherigui, l’épicier devenu écrivain”

Extraits : “Épicier dans un quartier de Roubaix, Djamel Cherigui sortira le 3 mars un premier roman, « La Sainte Touche » dans une grande maison d’édition (JC Lattès). Le Roubaisien de 35 ans s’est pris de passion pour la littérature en lisant les grands classiques derrière le comptoir de sa petite épicerie. Et un jour, il a envoyé son propre manuscrit.”

(…)  “Pendant les longs temps morts que laisse l’épicerie, je me suis mis à lire, explique le Roubaisien de 35 ans qui tient le Parvis depuis 7 ans. J’ai parcouru un peu tous les siècles. Ce sont les écrivains qui me conseillaient.” (…)  “Tous ces romans qui aspirent à la liberté, tous ces grands voyages, ça m’a beaucoup marqué”. (…)
“On veut faire entendre ces nouvelles voix, ces gens qui racontent un autre monde qui est au coin de la rue » explique Mahir Guven, séduit par le style de l’écrivain et la passion qu’il transpire. « On a des profils jeunes, de moins de 40 ans, rapporte-t-il par ailleurs. La majorité sont des gens qui ont fait des études. “C’est un profil rare. ” Rare parce que c’est aussi l’histoire très positive d’un homme qui s’est affranchi des barrières, d’un épicier qui a cassé les codes pour accomplir son rêve. « Je ne me sentais pas légitime. J’ai énormément douté », confie ainsi Djamel Cherigui. Ce premier roman, très réussi, lui donne aujourd’hui une parfaite légitimité de romancier.”

Des mecs comme Alain Basile, vous n’en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue.
C’est dans son épicerie, La Belle Saison, que j’ai fait sa connaissance. Mon père venait de me mettre à la porte et je vagabondais dans les rues en rêvant d’une vie de bohème. Alain, lui, il en avait rien à faire de la bohème et des lilas sous les fenêtres, sa seule ambition était de devenir millionnaire. Pour réussir, il était prêt à tout et avait besoin d’un associé. C’est tombé sur moi. Mais accuser Alain Basile d’avoir chamboulé mon existence reviendrait à reprocher au Vésuve d’avoir carbonisé Pompéi. Sans lui, je n’écrirais pas aujourd’hui.”

“Si La Sainte Touche raconte les aventures d’un duo improbable avec humour, c’est aussi un pur joyau littéraire, aussi cynique que romantique. Un roman dans la veine de Karoo de Steve Tesich, de la série Breaking Bad et du film Dikkenek.”

«Un roman déjanté. Ça fait du bien !» François Busnel, La Grande Librairie

«Un texte traversé par l’humour, un sens aigu de la débrouille et un hommage à la littérature. » Télérama

la sainte touche Djamel Cherigui