PROFESSION DU PERE
PROFESSION DU PERE
PROFESSION DU PERE
PROFESSION DU PERE
PROFESSION DU PERE

Un livre qui fait choc “Profession du père” de SORJ CHALANDON

 

sorj chalandon

 

Mise en lumière sur un très bon roman ” Profession du père” de SORJ CHALANDON ( le Livre de Poche/ ED. GRASSET/2015). Le père est un héros. Il a été chanteur, parachutiste, footballeur, espion, et même conseiller personnel du Général de Gaulle jusqu’en 1958.

“Sorj Chalandon a attendu la mort de son père pour écrire ce livre. “Il était prêt depuis longtemps”, confie-t-il. Mais il ne l’a commencé qu’au moment de la crémation de son père. (…)
Chez Chalandon le récit est écrit à la première personne, mais par la voix d’un personnage : Émile, 12 ans. Le romancier raconte l’histoire depuis l’intérieur de la cellule familiale, rendant compte par là de la complexité des sentiments d’Emile pour son père, partagés entre l’amour, la peur, la fascination. Un point de vue qui décrit implacablement un système fou, mis en place par le père, et accepté par tout le monde.” 

 

Pour en savoir plus : 👉

https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-03-septembre-2015 

“Sorj Chalandon : profession écrivain”

Chaque livre nait pour lui d’une blessure intime. Dans “Profession du père” , paru dernièrement chez Grasset, il dresse le portrait d’une figure paternelle à la fois despotique et héroïque qui entraine son fils dans une impossible mission : tuer le Général De Gaulle.”

 

https://www.franceculture.fr/emissions/les-bonnes-feuilles/sorj-chalandon-profession-du-pere Emission du 31/07/2015. (Durée 21 mn).

 

https://www.franceinter.fr/emissions/lettres-d-interieur/lettres-d-interieur-03-avril-2020

“Nous pensons à vous parce qu’en plus des murs clos, un Minotaure vous terrorise” – Sorj Chalandon (Durée 3 minutes) / FRANCE INTER / Lettres d’intérieur.

 

“Sorj Chalandon est écrivain et journaliste. Il est né à Tunis. Son œuvre est une examen minutieux de catastrophes collectives et intimes. Dans cette lettre dédiée aux femmes battues, il exhorte les victimes de violences conjugales à se mettre à l’abris”.