the father film
the father film
the father film
the father film
the father film

“THE FATHER” de F. ZELLER : Un parti-pris cinématographique qui plonge le spectateur dans la désorientation d’Alzheimer.

The Father Olivia Colman France Inter

Voir “The father”, c’est passer un moment au coeur de la maladie et sans nul doute gagner en empathie.

Un film très touchant qui nous déstabilise en nous invitant à la place du père, dans un intérieur d’appartement dont on ne sait plus vraiment si c’est le sien ou celui de sa fille, mais aussi à l’intérieur d’un cerveau dont les certitudes sont de plus en plus chancelantes, se raccrochant à sa montre, comme une illusion de maîtriser encore le temps. . . .

Le tour de force du réalisateur est de nous faire éprouver ce que vivent les personnes souffrant d’Alzheimer en désorientant le spectateur, nous amenant à douter avec ce père de la réalité des personnes qu’il croise, ne reconnaissant parfois plus sa propre fille ou son environnement.

Aux côtés de sa fille, confrontée à la maladie, le spectateur vit la détresse de la lente perte d’un proche, appelée parfois “deuil blanc”.

Le film est servi par une belle écriture et surtout une interprétation remarquable, Anthony Hopkins et Olivia Colman pour les rôles principaux. A. Hopkins est magistral dans ce personnage. . !

Si le premier long-métrage de Florian Zeller, récompensé une trentaine de fois (dont deux Oscars), est écrasé par la présence d’Anthony Hopkins, il ne se réduit pas à son interprétation, aussi impressionnante soit-elle. Avec The Father, le dramaturge français a su à tout le moins mettre en image sa pièce de théâtre, Le Père. En témoignent les cadrages, la lumière et la direction des acteurs et actrices, d’où émerge Olivia Colman. D’une histoire simple – un homme plonge peu à peu dans la maladie d’Alzheimer, tâtonnant en aveugle dans les couloirs du temps –, l’auteur a su restituer, au théâtre comme au cinéma, le labyrinthe des égarements de la raison ou ce qu’il en reste avec une narration qui s’apparente à une passionnante plongée dans un cerveau en décrépitude”. Philippe Ridet / LE MONDE

https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/05/26/ubu-a-stepanakert-corps-etranger-a-tokyo-enfant-au-tibet-notre-selection-cinema_6081449_3246.html

 

THE FATHER”  Film franco-britannique de Florian Zeller. Avec Anthony Hopkins, Olivia Colman… (1 h 37)

Anthony Hopkins the father